Troubles digestifs : Causes, symptômes et solutions

Troubles digestifs : Causes, symptômes et solutions

Vous êtes sujet à des maux de ventre ou à des troubles intestinaux.

Cela vous dérange et vous souhaitez vous en libérer et vivre en vous sentant bien.

Les troubles digestifs peuvent se manifester au travers de multiples symptômes comme des maux d’estomac, sensation de ballonnement, nausées, vomissements, remontées acides, gaz, constipation, diarrhée, etc.

Ces perturbations peuvent être pesantes au quotidien et risquent, sur le long terme, d’engendrer des conséquences néfastes sur la santé.

Que ce soit de simples désagréments ou des maladies plus graves, les troubles digestifs sont une des premières causes de consultations médicales, avec les douleurs.

Je vous propose d’explorer quelques pistes qui vous permettront d’apaiser et rééquilibrer votre système digestif.

 

La digestion

La digestion est une fonction biologique qui transforme les aliments que vous consommez en nutriment et en énergie pour l’entretien et le bon fonctionnement de votre corps.

Le système digestif est d’une importance capitale. En effet, en plus de ses fonctions digestives, il joue également un rôle dans la genèse et le traitement des douleurs. De plus, l’intestin est le premier organe de défense immunitaire humain. Si, pour une raison ou une autre il est affaibli, vos défenses naturelles sont moins performantes, laissant ainsi une accès libre aux maladies (allergies, inflammations…).

Une bonne digestion est le signe d’un bon état de santé.

 

Facteur externe : L’alimentation

Une des premières choses à faire pour mettre fin aux perturbations du système digestif, simple et accessible à tous, est d’adopter une hygiène alimentaire saine et équilibrée.

Ce sujet est certes très intéressant, mais je ne le développerai pas ici, ce n’est pas l’objet de cet article. Si ce thème vous intéresse, je vous invite à consulter des sites de spécialistes en nutrition.

 

Facteurs internes : Les mécanismes psycho-émotionnels

Pour ma part, je m’intéresse particulièrement à la cause et au sens d’une manifestation pathologique.

Les liens de causalité entre émotions et maladies ne datent pas d’aujourd’hui. Déjà dans la Chine ancestrale, les médecins étaient conscients que les émotions avaient un impact direct sur le corps.

Que ce soit au travers du regard de la Médecine Traditionnelle Chinoise, du Qi Gong Médical ou de la Thérapie du Sens, il ne fait aucun doute de l’origine psycho-émotionnelle des pathologies.

Il est admis, même par la médecine officielle, que le stress provoque une dégradation cellulaire. Si rien n’est fait pour l’évacuer, cela engendrera automatiquement une altération de la santé physique et/ou mentale, dont la gravité dépend directement de l’intensité et de la durée du stress.

Chaque partie du système digestif exprime un stress de nature particulière. Pour identifier la cause et le sens d’une pathologie et être guidé sur le chemin de votre guérison, je vous invite à faire appel à un professionnel. Pour ma part, j’utilise la Thérapie du Sens, les états modifiés de conscience, ainsi que des techniques psycho-corporelles pour accompagner mes patients.

 

Solutions

Comme vous l’avez compris, accéder par vous-même à la cause profonde d’une pathologie n’est pas chose facile et souvent, comme je l’ai mentionné, requiert les compétences d’un thérapeute spécialisé.

Cependant, en appliquant les quelques principes décrits ci-dessous, vous pourrez apaiser les problèmes digestifs ou autres maux qui vous font souffrir, et vous sentir mieux en général. Vous vous sentirez plus serein, aurez l’esprit plus clair et serez plus à même de faire des choix écologiques pour vous et de les mettre en œuvre au travers d’actions appropriées.

 

1. ALIMENTATION

Optez pour une alimentation saine, équilibrée et variée et évitez les excès en tous genres.

 

2. ACTIVITÉ PHYSIQUE

Ayez une activité physique régulière. Même si vous n’êtes pas sportif, trouvez un moyen de bouger, même marcher fait du bien.

 

3. CONSCIENCE, PRÉSENCE ET PAIX INTÉRIEURE : Exercice – 5 minutes par jour suffisent

a. L’attention

Soyez présent. Soyez le plus souvent possible attentif à ce que vous faites, à ce qui se passe autour de vous et à ce que vous ressentez.

b. La respiration

Prenez chaque jour un moment pour vous poser. Soyez attentif à votre respiration. Respirez-vous avec le ventre ou avec la poitrine, votre respiration est-elle courte ou ample ?

Observez simplement, sans juger et respirez de manière calme et détendue.

c. La détente

Après avoir passé un petit moment à être attentif à votre respiration, localisez les tensions en vous et détendez-vous.

Utilisez chaque expiration pour vous détendre un peu plus à chaque fois.

 

Faites cet exercice 5 minutes chaque jour. Vous constaterez des effets bénéfiques au bout de quelques jours déjà.

IMPORTANT

  • La simplicité de cet exercice n’enlève en rien son efficacité, au contraire.
  • Si vous faites cet exercice occasionnellement, vous n’obtiendrez aucun résultat. La constance et la répétition vous apporteront un apaisement corporel, mental et émotionnel.
  • Deux options s’offrent à vous : 1. Vous voulez faire cet exercice ; 2. Vous ne voulez pas faire cet exercice (dans ce cas, ne le faites pas). Si vous optez pour le premier choix et que vous ne trouvez pas 5 minutes pas jours, c’est que vous êtes de mauvaise foi. Comme je suis sûr que ce n’est pas le cas pour vous, vous trouverez facilement 5 minutes pour prendre soin de vous.
  • Attention : Si vous souffrez d’une pathologie digestive ou de toute autre maladie, la pratique de cet exercice seule ne va certainement pas suffire pour vous permettre de guérir, mais peut cependant vous aider à mieux surmonter cette épreuve.
  • Si vous endurez de troubles digestifs depuis longtemps, même s’ils sont légers, n’hésitez pas à consulter votre médecin et/ou votre thérapeute.

Libérez-vous des maux d’estomac, problématiques intestinales et autres troubles digestifs

Pour comprendre la cause et le sens des troubles digestifs dont vous souffrez et vous en libérer, je vous propose de participer à l’atelier « STOP aux problèmes digestifs« .

Durant cet atelier d’une journée vous pourrez :

  • Identifier l’origine interne des troubles digestifs dont vous souffrez
  • Vous orienter dans la direction de votre guérison au travers d’actions concrètes
  • Évacuer les charges psycho-émotionnelles liées aux troubles dont vous souffrez
  • Faire des exercices et des méditations pour retrouver le calme et la paix intérieurs

 

Je vous souhaite une bonne digestion et, qui sait, vous rencontrer ou vous revoir bientôt lors d’un atelier ou d’une formation.

Prenez soin de vous,

 

Martial GROSFORT
Thérapeute, coach et formateur

 

Atelier STOP AUX PROBLÈMES DIGESTIFS

Ateliers intensifs d’une journée pour traiter troubles digestifs.

Cliquez sur l’image ou sur le lien ci-dessous pour obtenir toutes les informations sur cet atelier.

Vous allez probablement aussi aimer…

Apprenez à gérer vos peurs et libérez-vous de vos entraves

Apprenez à gérer vos peurs et libérez-vous de vos entraves

Cela vous est sûrement déjà arrivé d’avoir été bloqué par la peur ou de vous être senti anxieux, sans raison apparente.

Vous êtes peut-être de nature inquiète.

Ou alors vous avez des crises d’angoisse ou souffrez de phobies.

Dans tous les cas, les sensations sont désagréables, la peur peut être handicapante (comme dans les cas de phobies) et les conséquences peuvent être désastreuses.

La première chose à faire lorsque vous êtes touché par la peur, quelle qu’en soit sa forme, c’est de l’accueillir et de l’écouter.

Je vous propose d’explorer quelques pistes qui vous permettront de mieux comprendre ce qui se passe en vous à ce moment-là et de pouvoir commencer à gérer vos peurs sans que cela ne vous pourrisse la vie.

 

Qu’est-ce que la peur 

Définition : Littéralement, le mot peur signifie « être frappé ». Sentiment de crainte, de frayeur en présence ou à la pensée d’un danger, réel ou supposé, d’une menace.

La peur est le nom général de l’émotion qui accompagne la prise de conscience d’un danger, avec diverses nuances d’intensité selon le contexte.

La peur est un signal d’alarme, elle informe l’individu qu’il se trouve dans une situation de danger et qu’il est temps de prendre des mesures appropriées pour assurer sa sécurité et sa survie.

 

Différencier les peurs

Dans la plupart des approches, les thérapeutes différencient les peurs utiles de celles qui sont toxiques.

Pour ma part, je pars du principe que tout ce qui nous arrive, tout ce que nous vivons est utile.

Toutefois une distinction est de mise, celle qui permet d’orienter votre action pour solutionner le problème. La distinction à faire lorsque la peur arrive est : Êtes-vous face à un danger réel ou non.

Lorsque vous êtes face à un danger réel et que vous êtes en état d’équilibre intérieur, votre organisme va réagir naturellement en déployant tous les potentiels de survie. Vous serez plus fort, plus résistant, plus endurant, insensibilisé à la douleur et vos sens seront décuplés. La peur fera de vous un « surhomme » pour préserver votre survie et celle de l’espèce.

S’il n’y a pas de danger réel et que vous ressentez de la peur, c’est que vous êtes face à une représentation erronée de la réalité. Votre réaction est excessive, elle n’est ni congruente, ni proportionnelle à la réalité objective de la situation. Cela peut venir d’une souffrance ancienne ou transgénérationnelle qui n’a pas été gérée et qui reste en contentieux.

Il est clair que rester dans ce type de peur est toxique. Mais la toxicité vient du fait que le mental n’est pas orienté dans la bonne direction. Vous ne prenez pas connaissance du message transmis par la peur et, de ce fait, vous n’agissez pas dans la bonne direction pour solutionner le problème.

 

Les mécanismes psycho-neurologiques

Qu’est-ce qui rend la peur si perturbante, lorsqu’il ne s’agit pas d’un danger réel ?

Que se passe-t-il en nous pour que cette « peur parasite » ait un si grand pouvoir sur nous ?

De manière automatique et inconsciente, le cerveau associe les peurs psychologiques aux trois peurs archaïques. Celles-ci sont essentielles à la survie, face à des dangers où le risque de mort est bel et bien réel.

  • La peur de la prédation
  • La peur de manquer d’eau et de nourriture
  • La peur en rapport avec le territoire

Je vous invite à lire l’article « Les mécanismes psycho-neurologiques de la peur » pour avoir plus de détails sur ce sujet.

Les mauvais réflexes à éviter

 

Face à la peur, nous allons systématiquement réagir de manière automatique et faire exactement le contraire de ce que nous devrions faire pour nous libérer. Ces réactions nous maintiennent sous l’emprise des peurs conflictuelles et nous amène à reproduire des schémas difficiles.

Dans ce cas, vous considérez la peur comme une ennemie et, en fonction de votre type de personnalité, vos réactions face à la peur peuvent être : 

La lutte : Vous cherchez tous les moyens pour combattre la peur et la détruire.

La fuite : Vous faites tout pour éviter de vous retrouver dans des situations qui risquent de déclencher la peur en vous. 

Le déni : Vous faites comme si vous n’aviez pas peur, vous vous dites que ce n’est rien et, parfois, vous êtes capable de vous illusionner sur le fait que tout va bien. 

Dans ces trois cas, vous ne réglez absolument rien, au contraire, vous permettez à vos peurs toxiques d’amplifier leurs effets néfastes sur vous et votre santé.

 

Vous libérer de l’emprise des peurs 

Dans l’approche globale, je focalise mon attention sur la conscience, l’harmonie et l’équilibre sur les quatre familles d’énergies, à savoir les énergies physiques, émotionnelles, psychiques et spirituelles.

Pour harmoniser et rééquilibrer les énergies, il est possible de passer par trois voies :

  1. Le travail corporel
  2. Le travail de conscience
  3. Le travail énergétique

La peur entraîne un déséquilibre et chacune de ces trois voies permettent de retrouver l’équilibre dans chacune des familles d’énergies, ainsi qu’entre elles. 

1. Le travail corporel 

La peur et les informations qu’elle contient se figent dans notre corps, plus exactement dans les fascias. 

Par un travail corporel de libération des tensions vous pouvez évacuer les charges émotionnelles de la peur et vous libérez des entraves qui vous empêchent de bien vivre et de vous réaliser. 

2. Le travail de conscience 

Le contrôle mental est une réaction automatique mise en place par les peurs. Vous avez l’impression que vous contrôlez aussi bien votre vie que l’extérieur. Mais en réalité, vous ne contrôlez rien, ce sont vous peurs qui vous contrôlent, elles vous manipulent et vous font croire que vous contrôlez. En restant ainsi, vous vous enfoncez de plus en plus dans la tourmente.

Le travail de conscience permet l’identification de l’origine des peurs et d’orienter le mental vers les actions de solutionnement. La méditation est également d’une grande aide à la guérison et à la gestion des peurs. Là encore, vous vous libérez de ce qui vous emprisonne et vous empêche de vivre sereinement et dans le bonheur. 

3. Le travail énergétique 

L’inquiétude et la peur perturbent la circulation des énergies dans le corps et autour de celui-ci.

Trop d’inquiétude et de pensées ressassées peuvent affaiblir la rate et l’estomac, ainsi que le champ d’énergie qui protège votre corps. Au bout d’un moment, cela peut occasionner des troubles de la mémoire, un manque de bon sens et de logique, ainsi que des comportements obsessionnels. 

La présence excessive de la peur affecte les reins et plonge dans le cercle vicieux de la peur chronique. Elle peut aussi affecter le foie, provoquer des spasmes musculaires, des tremblements et la difficulté à prendre des décisions. D’autres manifestations peuvent survenir, comme entendre des sifflements, être étourdi, avoir des suées nocturnes, une faiblesse des lombaires et des genoux, le souffle court, les membres froids, souffrir d’impuissance et faire de l’œdème. 

Le travail énergétique permet de dissoudre les stagnations, d’évacuer les énergies toxiques, de stimuler l’organisme avec de bonnes énergies et de ramener l’équilibre global dans et autour du corps. Vous pouvez là aussi vous libérer de l’emprise des peurs et vous permettre de vivre une vie harmonieuse et épanouissante.

 

Bien gérer la peur 

Comme vous l’avez compris, la lutte, la fuite ou le déni ne sont pas des stratégies viables pour vivre une vie agréable et heureuse. En agissant ainsi vous ne faites qu’amplifier la puissance et le pouvoir des peurs sur vous. 

La première chose à faire face à la peur c’est l’accueillir. 

Voici 3 points qui vous aiderons pour commencer à gérer la peur :

1. Accueil 
Accueillir la peur c’est accueillir la réalité que vous vivez dans l’instant. 

2. Écoute 
Écoutez la peur, détendez-vous et écoutez vos sensations. Vous obtiendrez ainsi des clés pour pouvoir agir avec cohérence. 

3. Action
Investissez dans le courage et agissez en conscience, malgré la peur. Faites ce qui est juste et libérez-vous

 

Apprenez à gérer naturellement vos peurs 

Pour aller plus loin et maîtriser l’art de gérer vos peurs, je vous propose de participer à l’atelier « LIBÉREZ-VOUS DE VOS PEURS, anxiété, TOC et phobies ».

Durant cet atelier d’une journée vous pourrez :

  • Apprendre les 6 étapes qui vous permettront de gérer simplement vos peurs
  • Évacuer d’anciennes peurs (vécues ou transgénérationnelles)
  • Retrouver le calme et la paix intérieurs

Je vous souhaite :
La clairvoyance pour percevoir ce dont vous avez besoin.
Le discernement pour différencier là où vous avez du pouvoir et où vous n’en avez pas.
Le courage de prendre des décisions et poser des actes cohérents, justes et équilibrés.
Ainsi que la détermination pour aller au bout de vos choix.

Martial GROSFORT

Thérapeute, coach et formateur

 

Atelier LIBÉREZ-VOUS DE VOS PEURS

Ateliers intensifs d’une journée pour traiter vos peurs et angoisses.

Cliquez sur l’image ou sur le lien ci-dessous pour obtenir toutes les informations sur cet atelier.

Vous allez probablement aussi aimer…

Les mécanismes psycho-neurologiques de la peur

Les mécanismes psycho-neurologiques de la peur

Qu’est-ce qui rend la peur psychologique si perturbante, alors qu’elle n’est pas réelle ?

Que se passe-t-il en nous pour que cette « peur parasite » ait un si grand pouvoir sur nous ?

De manière automatique et inconsciente, le cerveau associe les peurs psychologiques aux trois peurs archaïques. Celles-ci sont essentielles à la survie, face à des dangers où le risque de mort est bel et bien réel.

  • La peur de la prédation
  • La peur de manquer d’eau et de nourriture
  • La peur en rapport avec le territoire

 

La peur de la prédation

Le prédateur est inscrit dans nos gènes comme le danger absolu qu’il faut éviter. Le prédateur peut être une « grosse bête » ou un être humain. Il peut également être le précipice dans lequel on risque de tomber si on ne fait pas attention.

Les véhicules qui circulent à grande vitesse sur une autoroute, peuvent être un prédateur pour le piéton qui décide de la traverser.

 

La peur de manquer de nourriture et d’eau

Il est vital de s’hydrater et de se nourrir. Sans cela, il a carences, maladies, puis mort.

Il est logique qu’à une certaine époque, les êtres humains pouvaient ressentir cette peur de manière cohérente. A la différence avec celle ressentie aujourd’hui dans notre société, à cette époque cette peur de manquer les poussaient à se dépasser pour trouver eau et nourriture. S’ils se morfondaient, déprimaient ou n’agissaient pas, c’est sûr qu’ils mourraient.

 

La peur en rapport au territoire

A quoi sert d’avoir un territoire ?

Le territoire est indispensable pour deux raisons :

  1. Le repos
  2. La reproduction

Le territoire est un lieu où on se sent en sécurité, où il n’y a pas de risque d’être prédaté par un ennemi, un animal ou le climat.

Dans ce lieu sécurisé, nous pouvons nous reposer, élément indispensable à la vie.

D’ailleurs, ce qui est intéressant, c’est que les races de singes proche de notre espèce, peuvent dormir 14h à 16h par 24h. Alors qu’un humain adulte va pouvoir récupérer en dormant 6h à 9h par nuit, en fonction de ses besoins.

La différence est que pour les singes, même s’ils ont un territoire avec des membres de leurs clans qui font les gués, les risques sont plus importants que ceux que nous avons dans un appartement.

Moins il y a de sécurité, moins le sommeil est profond et plus le nombre d’heures de sommeil est important.

Plus nous sommes en sécurité, moins nous avons besoin d’heures de sommeil.

Quant à la reproduction, quel lien avec la peur.

C’est très simple. Si vous observez les lapins, le temps du coït est très court et ils le font souvent. Les femelles ont un utérus bifide leur permettant d’engendrer deux grossesses simultanées et décalées dans le temps.

Pourquoi ? Parce que le risque de prédation est très grand.

A l’inverse, le coït des rhinocéros est très long. Eh oui, qui irait se casser les dents sur la cuirasse qu’est leur peau très épaisse.

Donc avoir un territoire, y être en sécurité, permet de :

  • dormir plus profondément et moins longtemps
  • pouvoir se reproduire en toute sécurité

 

Prenez soin de vous,

 

Martial GROSFORT

Thérapeute, coach et formateur

Atelier LIBÉREZ-VOUS DE VOS PEURS

Ateliers intensifs d’une journée pour traiter vos peurs et angoisses.

Cliquez sur l’image ou sur le lien ci-dessous pour obtenir toutes les informations sur cet atelier.

Vous allez probablement aussi aimer…

Se libérer des allergies

Se libérer des allergies

SE LIBÉRER DES ALLERGIES

Souffrir d’irritations diverses, de gêne respiratoire ou de problèmes digestifs.

Devoir éviter les lieux et évènements où se trouvent des animaux. 

Ne pas pouvoir profiter des terrasses de restaurant les jours de beau temps. 

Ne pas vous sentir libre de faire des sorties en nature quand vous le souhaitez.

Ne pas pouvoir manger ce que vous voulez.

Voici quelques-unes des contraintes que vous vivez si vous êtes allergiques. Et vous en avez certainement assez de ces désagréments.

De plus en plus de gens souffrent d’allergies et d’intolérances en tout genre, et celles-ci sont de plus en plus invasives.

Si vous souffrez de cette affection, vous savez mieux que quiconque que vivre avec des allergies peut s’avérer contraignant et très inconfortable.

Devoir refuser des invitations chez des amis par peur de déclencher une crise, à cause de la présence de leurs animaux ou simplement des poils de ceux-ci. Ou alors ne pas pouvoir manger ce que vous voulez et passer un temps fou à éplucher les étiquettes des aliments que vous achetez au supermarché, pour vous assurer que la substance à laquelle vous êtes allergique ne s’y trouve pas. Ne pas oser sortir vous promener dans la nature à certaines périodes de l’année ou de ne pas pouvoir profiter des terrasses lors d’une belle journée ensoleillée. Dans certains cas, la réaction à l’allergène peut s’avérer dangereuse, voire mortelle.

En fonction des types d’allergies et des tissus qui sont touchés, divers symptômes peuvent se manifester, comme :

  • Les yeux qui piquent, qui coulent et qui sont rouges.
  • Une gêne respiratoire.
  • Le nez congestionné, le nez qui coule et des éternuements fréquents.
  • Des problèmes de peau (urticaire, eczéma).
  • Des maux d’estomac, la diarrhée, d’être constipé ou de vous sentir fatigué après les repas.
  • Un œdème de Quincke.
  • Un choc anaphylactique.

Ce sont quelques-uns des désagréments, contraignants et parfois handicapants, que vivent les personnes souffrant d’allergies.

Les allergies ne sont pas une fatalité à laquelle vous devez vous résigner.

Une pathologie, quelle qu’elle soit, provient d’un stress physique, mental et/ou émotionnel, conscient ou inconscient, et qui n’a pas pu être géré de manière cohérente.

Les tensions ainsi crées génèrent une stase énergétique (un arrêt localisé de la circulation de l’énergie), provoquant ainsi gênes, douleurs, ulcération de tissus ou à l’inverse création de masse, inflammation, irritation, infection…

Le travail de la respiration permet de vous détendre physiquement et mentalement, et ainsi obtenir la paix et le calme intérieur nécessaires à la prise conscience.

Le travail de conscience permet d’identifier la nature véritable du problème et de mettre en place des stratégies mentales et d’actions pour y remédier. Ainsi, le stress et donc les tensions n’ont plus lieu d’être.

Le travail en mouvement (Qi Gong) spécifique à ce genre d’affection permet d’évacuer les charges émotionnelles refoulées, de décristalliser les stagnations énergétiques et permettre la circulation libre des énergies dans le corps, libérant ainsi ce dernier.

Enfin, les méditations permettent d’atteindre un niveau de détente profond, de faire ressortir vos ressources qui sommeillent en vous et d’accélérer les processus de libération et de guérison.

Vous voulez vous libérer des allergies et vous sentir libre.

Vous souhaitez retrouver la liberté d’aller où vous voulez, quand vous le voulez et de manger ce que vous souhaitez, quand vous en avez envie.

Alors participez à l’atelier LIBÉREZ-VOUS DES ALLERGIES.

Durant cet atelier, vous pourrez :

  • Prendre conscience de la cause et le sens des allergies dont vous souffrez.
  • Mettre en place des stratégies mentales et d’actions pour vous libérer.
  • Pratiquer des exercices respiratoires qui vous aideront à lâcher les tensions conscientes et inconscientes.
  • Faires des exercices en mouvement et libérer votre corps.
  • Expérimenter des méditations qui vous aiderons à accéder à un sentiment de paix intérieure.

 

Osez vivre libre d’être qui vous êtes et de faire ce qui est juste pour vous.

Martial GROSFORT

Thérapeute, coach et formateur

Atelier LIBÉREZ-VOUS DES ALLERGIES

Ateliers intensifs d’une journée pour traiter les allergies.

Cliquez sur l’image ou sur le lien ci-dessous pour obtenir toutes les informations sur cet atelier.

Vous allez probablement aussi aimer…

Osez vivre vos émotions

Osez vivre vos émotions

OSEZ VIVRE VOS ÉMOTIONS

SE LIBÉRER DE VOS ÉMOTIONS DÉSAGRÉABLES (suite)

Osez-vous vous lâcher et vivre vos émotions ?

Cela vous semble difficile, n’est-ce pas, voire irréalisable, impossible.

Et pourtant, les émotions nous rendent vivants et nous permettent d’interagir les uns avec les autres.

Qu’est-ce qui fait alors que, dans une situation de stress, vous êtes soit dans le contrôle émotionnel (ce qui n’est pas bon), ou submergé par vos émotions, ne gérant plus rien (ce qui n’est pas mieux) ?

Il y a plusieurs facteurs qui sont en jeux ici. Voyons-en un, le refoulement émotionnel.

Lorsque vous vous sentez stressé par une situation, un processus de survie fait que vous refoulez vos émotions profondément en vous.

Ce comportement, qui s’avère vital durant l’enfance, n’est pas du tout adapté à l’adulte. En effet, un enfant n’est pas prêt à vivre certains stress et le refoulement émotionnel devient alors nécessaire à sa survie. Mais, si celui-ci persiste une fois adulte, il génère alors des comportements inadaptés et, dans certains cas, des maladies.

Lorsque vous écoutez une chanson, qu’est-ce qui vous touche et fait qu’elle vous plaise ?

La mélodie, les paroles et surtout, l’interprétation, c’est à dire la capacité de l’artiste à transmettre ses émotions.

Pour pouvoir gérer et vivre vos émotions naturellement, vous pouvez procéder ainsi :

1. Faites sortir les émotions refoulées

Pratiquez des exercices corporels spécifiques, associant mouvements, respiration et conscience.

Lorsque vous sentez qu’une émotion remonte, prenez-en conscience, prenez également conscience des peurs qui viennent avec elle, accueillez-les sans résister et vivez-les pleinement, sans gêne ni jugement.

2. Modifiez vos comportements inadaptés

Prenez conscience des comportements inadaptés face à certaines situations.

Identifiez leur sources (quoi, quand, comment, enfance, transgénérationnel…)

Modifiez-les en conscience (méditation, actes symboliques, positionnements concrets…)

3. Gérez vos émotions

Soyez présent.

Ne contrôlez pas vos émotions.

Accueillez-les sans résister.

Identifiez et nommez vos sensations et émotions.

Identifiez le message et la sagesse transmis par vos émotions et sensations (moyen de changer ce qui doit être changé et régler une fois pour tout ce qui doit l’être).

Si vous n’y parvenez pas, laissez simplement ces dernières se transformer en vous, sans contrôle ni jugement, jusqu’à leur disparition (ne règle pas forcément le problème, mais vous évite de l’amplifier, tout en vous soulageant sur le moment).

Ce sujet vous intéresse ?

 

Ce sujet vous intéresse, vous voulez vous libérer des émotions refoulées au fond de vous et apprendre à gérer naturellement et simplement vos émotions, participez à l’atelier « LIBÉREZ-VOUS DES ÉMOTIONS DÉSAGRÉABLES ».

 

Durant cet atelier de 2 jours, vous apprendrez :

 

> Les 5 étapes qui vous permettront de :
          – Vous libérer rapidement des émotions désagréables
          – Reprendre la maîtrise de vos paroles et de vos actes
          – Retrouver le calme et la paix intérieure
> À évacuer d’anciennes charges émotionnelles traumatisantes refoulées
> À exprimer vos émotions de manière simple et naturelle
> Et d’autres clés utiles à votre bien-être… ainsi qu’un bonus…

 

Je vous laisse les découvrir en cliquant sur le lien : LIBÉREZ-VOUS DES ÉMOTIONS DÉSAGRÉABLES

 

Osez vivre pleinement vos émotions, osez vivre pleinement votre vie, retrouvez et maintenez la paix intérieure et épanouissez-vous.

 

Martial GROSFORT

 

ATELIER « LIBÉREZ-VOUS DES ÉMOTIONS DÉSAGRÉABLES« 

Ateliers intensifs de deux jours pour vous aider à vous libérer des émotions désagréables

Cliquez sur l’image ou sur le lien ci-dessous pour obtenir toutes les informations sur cet atelier.

Vous allez probablement aussi aimer…

Libérez-vous des émotions désagréables

Libérez-vous des émotions désagréables

LIBÉREZ-VOUS DES ÉMOTIONS DÉSAGRÉABLES

Vous êtes facilement perturbé par vos émotions, vous perdez vos moyens et cela vous pourrit la vie. Vous souhaitez vous libérer de l’emprise qu’elles ont sur vous et vivre pleinement votre vie, en toute quiétude.

La première chose à faire lorsque vous êtes émotionnellement déstabilisé et que vous n’arrivez plus à gérer, c’est d’arrêter de vouloir contrôler et de passer par votre corps pour gérer efficacement vos émotions.

Je vous propose d’explorer quelques pistes qui vous permettront de gérer vos émotions naturellement et de reprendre la maîtrise de votre vie.

 

Les émotions

Il existe un très grand nombre de livres et parutions scientifiques qui traitent des émotions. Chaque spécialiste en a sa propre définition et, lorsqu’ils en parlent, cela semble toujours très compliqué, nous donnant l’impression que le monde des émotions leur est réservé.

Or, ce n’est pas le cas et c’est très simplement que vous pouvez vous libérer de vos émotions désagréables.

Les dernières découvertes en neurosciences et physique quantique ont démontré qu’il suffit d’identifier l’émotion désagréable, puis, en conscience, la laisser se transformer d’elle-même jusqu’à ce qu’elle disparaisse.

Tenter intellectuellement de gérer vos émotions est voué à l’échec. Pourquoi ? Parce que les mécanismes émotionnels passent par le corps. Et c’est donc tout naturellement par le corps, que vous vous libérerez des émotions désagréables.

 

Régulez les perturbations émotionnelles

  1. Devenez spectateur de vous-même, de ce que vous ressentez dans votre corps.
  2. Respirez consciemment, en relaxant le corps et le mental
  3. Accueillez tout ce que vous ressentez, sans résister.
  4. Identifiez et nommez vos sensations corporelles.
  5. Localisez où se trouvent les sensations dans votre corps.
  6. Laissez ces sensations évoluer d’elles-mêmes, laissez-les se transformer, ne contrôlez pas, ne jugez pas, laissez naturellement faire votre corps et observez simplement ce qui se passe.

INFOS PRATIQUES

Ne cherchez pas comment faire, faites-le simplement.

La durée de l’exercice va dépendre de votre engagement dans l’exercice, plus vous osez lâcher prise, plus les résultats sont rapides. Au début, il est normal d’avoir peurs de lâcher le contrôle mental, ce qui ralenti le processus. Prenez alors conscience des tensions qu’il y a en vous et lâchez-les. Encore une fois, décidez de le faire et faites-le. En quelques minutes vous ressentirez déjà les bienfaits.

Pour l’instant, ne faites pas de visualisation, car l’objectif est de s’en remettre à l’intelligence du corps et de la laisser œuvrer. Je ne dis pas que la visualisation n’est pas bonne, bien au contraire. D’ailleurs nous utilisons différentes techniques de visualisation dans le programme de gestion des émotions.

Pourquoi les émotions désagréables se transformeraient-elles toutes seules ? En fait c’est très simple. La nature ne supporte ni le vide, ni le déséquilibre. Il est donc tout à fait naturel que le corps, merveille biologique, s’adapte pour retrouver l’équilibre. Mais pour cela il faut que vous le laissiez faire. Si ce n’est pas le cas, la réponse naturelle de survie est la pathologie*.

 

*Une émotion est un processus naturel de régulation multifonction qui se met en place lorsque nous sommes en état de stress, c’est à dire que nous n’avons pas de réponse cohérente à donner dans l’instant. Plus nous résistons à nos émotions, en essayant de les contrôler, plus le déséquilibre augmente. Une fois le seuil de tolérance au stress atteint, le cerveau et le corps convertissent le stress en pathologie, suivant une logique biologique très précise. (Plus d’infos dans un autre article)

Apprenez à gérer naturellement vos émotions

Cette première étape est cruciale pour la gestion de vos émotions.

Pour aller plus loin et maîtriser l’art de gérer vos émotions, je vous propose de participer à l’atelier « LIBÉREZ-VOUS DES ÉMOTIONS DÉSAGRÉABLES ».

Durant cet atelier de 2 jours, vous apprendrez :

> Les 5 étapes qui vous permettront de :
          – Vous libérer rapidement des émotions désagréables
          – Reprendre la maîtrise de vos paroles et de vos actes
          – Retrouver le calme et la paix intérieure
> À évacuer d’anciennes charges émotionnelles traumatisantes refoulées
> À exprimer vos émotions de manière simple et naturelle
> Et d’autres clés utiles à votre bien-être… ainsi qu’un bonus…

Je vous laisse les découvrir en cliquant sur le lien : LIBÉREZ-VOUS DES ÉMOTIONS DÉSAGRÉABLES

    Je souhaite que vous osiez lâcher le contrôle mental, que vous soyez pleinement à l’écoute de votre corps, de vos sensations, de vos émotions et que vous trouviez la paix en vous.

     

    Martial GROSFORT

    ATELIER « LIBÉREZ-VOUS DES ÉMOTIONS DÉSAGRÉABLES« 

    Ateliers intensifs de deux jours pour vous aider à vous libérer des émotions désagréables

    Cliquez sur l’image ou sur le lien ci-dessous pour obtenir toutes les informations sur cet atelier.

    Vous allez probablement aussi aimer…

    La santé et le bonheur par la voie du Corps

    La santé et le bonheur par la voie du Corps

    LA SANTÉ ET LE BONHEUR PAR LA VOIE DU CORPS

    Amène ta conscience dans un tel état de présence à chaque instant qui passe que tout ton corps pourra recevoir directement l’énergie de vie qui fait exister tout le cosmos.
    Janine Casaveccie

    La santé et le Bonheur font partie des biens les plus précieux et les plus recherchés durant la vie. La plupart du temps, pensant que le bonheur vient de l’extérieur, nous nous efforçons à le rechercher partout en dehors de nous-mêmes et compensons notre manque de bonheur par le consumérisme. Consommer, encore consommer, peut procurer une satisfaction éphémère, mais ne comble pas de bonheur et n’apporte pas la santé.

    Le corps et l’émotionnel sont directement impliqués dans notre bonheur et notre santé. En effet, notre sentiment d’être heureux dépend du bon fonctionnement de nos hormones et le bon fonctionnement de nos hormones dépend de notre sentiment d’être heureux. En même temps, plus notre santé est bonne plus nous pouvons être heureux et plus nous sommes heureux, meilleure est notre santé.

    Une tension émotionnelle déclenche automatiquement une répercussion dans le corps, en engendrant une tension corporelle. Celle-ci génère un rétrécissement des artères, ce qui diminue l’oxygénation des cellules de nos organes. Par rétroaction, le stress physique ainsi vécu renforce et augmente les tensions psycho-émotionnelles. Ce cercle vicieux entrave la libre circulation des énergies et amplifie le risque de maladies, blessures et troubles psychologiques. La pathologie se fixe alors dans l’organe-miroir au stress ressenti.

    A l’inverse, le relâchement des tensions physiques procure une libération de l’agitation mentale et émotionnelle. Rétroactivement, l’apaisement psycho-émotionnel ainsi vécu amplifie la détente corporelle. Ce cercle vertueux quant à lui permet l’amélioration de la santé et l’augmentation du bien-être et du bonheur.

     

    COMMENT Y PARVENIR

    Ce sont l’harmonie et l’équilibre qui permettent d’atteindre cette relation optimale entre le corps et nos émotions.

    En réalité cet équilibre doit être présent dans nos quatre intelligences (ou quatre corps), qui sont quatre énergies fondamentales, à savoir l’intelligence corporelle, l’intelligence émotionnelle, l’intelligence mentale et l’intelligence spirituelle. De plus, il est indispensable que l’équilibre soit également présent entre ces quatre intelligences.

    Une des manières les plus simples et accessible à tous, est l’activité corporelle consciente. Ce type de pratique permet à l’énergie de circuler de manière fluide et régulière, en dissolvant les stagnations qui sont à l’origine des tensions, des douleurs et des problèmes de santé de tout genre. En pratiquant une telle activité, votre corps et votre esprit sont naturellement réunis.

    L’exercice corporel fait avec une conscience profonde du corps est peut-être la discipline la plus puissante pour y conduire l’énergie spirituelle afin de le guérir.
    Bruce Lipton

    (l’un des pionniers de l’épigénétique)

    Un exercice physique fait du bien, il est excellent pour la santé, mais ne suffit pas à retrouver et maintenir l’harmonie et l’équilibre en nous, surtout lorsque le stress est important ou qu’une maladie est présente.

    Prenons l’exemple d’une personne qui a vécu un gros stress. Elle décide de se défouler physiquement en donnant des coups dans un sac de frappe. Au début cela peut la soulager, mais rapidement cela ne suffira plus. En effet, il lui en faudra toujours plus et cette pratique aura pour effet d’augmenter sa colère, ses frustrations et sa résistance à l’apaisement.

    Comme je l’ai mentionné auparavant, il s’agit de pratiquer une activité corporelle consciente, comme le Qi Gong.

    Pendant la pratique du Qi Gong vous apprenez à ressentir dans l’ensemble de votre corps l’alternance et/ou la simultanéité des deux états que sont les tensions et le relâchement. L’attention volontaire nécessaire à cette pratique permet la remise en circulation de l’énergie bloquée dans la partie du corps qui a servi de miroir au stress initial.

    La pratique du Qi Gong, menée avec beaucoup d’attention consciente et régulièrement, peut enclencher en vous un processus d’auto-guérison. De plus, elle est d’une incroyable efficacité pour développer des états de conscience élargie.

    Des études récentes menées en Chine auprès de pratiquants de Qi Gong de longue date a démontré que lorsque l’activité corporelle est pratiquée de manière très consciente, le flux de dopamine est nettement plus abondant dans le système nerveux. Or, la dopamine est impliquée dans la motricité, la coordination et la circulation sanguine. Elle est également le neurotransmetteur du plaisir, elle stimule l’envie d’agir, favorise l’envie d’apprendre, la curiosité et la mémoire, bref toutes les actions qui s’opposent au vieillissement.

    RESPIRER CONSCIEMMENT

    Selon le Tantra, l’air est un véhicule qui transporte le Prana, ce que le chinois nomme le Qi. Cette énergie vitale est de la bioélectricité qui s’écoule dans tout notre corps, dont la circulation crée un champ électromagnétique (aura).

    La respiration est donc vitale au niveau de l’oxygénation de notre organisme, ainsi qu’à celui de l’énergie vitale.

    En associant activité corporelle consciente et respiration consciente, nous pouvons déclencher de grands changements libérateurs et guérisseurs, tant de nature corporelle, mentale, qu’émotionnelle.

     

    LE BONHEUR

    Le mot bonheur est composé de « bon » et de eür, du latin auguriumqui signifie « présage, chance (bons ou mauvais) ; accroissement accordé par les dieux à une entreprise. Ce mot se rattache à une racine indoeuropéenne aweg« augure » dont les principales représentations latines sont augere« s’accroître » et auctor« qui fait croître ; fondateur ; auteur ».

    Le bonheur est donc la bonne chance, le bon présage, la faveur des dieux. Être heureux signifie « qui a du bonheur ; qui bénéficie d’un destin favorable ».

    Ce qu’il ressort de particulièrement intéressant de ces définitions ce sont les notions de présage bénéfique, d’accroître et d’acteur.

    L’étymologie du mot bonheur ne nous renverrait-elle pas au fait que chaque individu est le seul acteur de l’accroissement de sa destinée et la bonne fortune en lui ?

    A vous de voir.

    Pour ma part je n’ai aucun doute à ce sujet. Que nous en soyons conscients ou non, nous sommes les auteurs, compositeurs, co-producteurs, co-réalisateurs et interprètes de nos vies.

    Prendre soin de soi en pratiquant des activités corporelles conscientes, comme le Qi Gong est un excellent moyen pour faire croître en soi la santé et le bonheur.

    Souhaitez-vous être l’alchimistes créateur de votre vie ? Oui, alors passez à l’action !

    Prenez soins de vous,

    Martial

    ATELIER DE QI GONG

    Je propose un atelier de Qi Gong les 17 et 18 novembre prochains. En y participant vous apprendrez la pratique du Yi Jin Jing, un Qi Gong spécifique.

    A l’issue de cet atelier de deux jours, vous serez en mesure de pratiquer le Yi Jin Jing de manière autonome.

    Cliquez sur l’image ou sur le lien ci-dessous pour obtenir toutes les informations sur cet atelier.

    Vous allez probablement aussi aimer…

    La puissance de la pensée

    La puissance de la pensée

    LA PUISSANCE DE LA PENSÉE

    « La pensée est un dialogue invisible et silencieux de l’âme avec elle-même. »
    Platon

    L’ENSEMBLE DE VOS PENSÉES CRÉENT VOTRE VIE

    La façon dont vous pensez est directement liée à la manière dont vous vous représentez la réalité et celle-ci inscrit en vous ce que vous vivez comme réel.

     

    VOTRE MANIÈRE DE PENSER INFLUENCE VOTRE CORPS ET LES ÉVÈNEMENTS

    Prenez une situation, c’est quelque chose d’objectif, qui se produit en un lieu précis, que va vivre une personne dans un contexte donné, avec d’autres individus ou non.

    Cette personne va percevoir cette situation au travers de ses divers filtres, ce qui va créer en lui ce qu’il va prendre pour la réalité et générer des pensées qui sont associées à son mode de représentation et à son monde de fonctionnement. Les perceptions sont donc subjectives et propres à chaque individu.

    La manière dont cette personne a vécu cette situation, ainsi que les pensées qui lui passent par la tête influencent son état émotionnel en générant en lui des ressentis, des sensations, des sentiments et des émotions. Tout cela engendre ensuite des réactions corporelles (réactions physiologiques, attitudes, comportements…).

    En plus de cela, un mécanisme d’adaptation inconscient va se mettre automatiquement en place en générant des intentions, la plupart du temps inconscientes, qui génèrent le futur de cette personne. Ce futur se manifestera au travers de situations et/ou dans le corps.

    Ces phénomènes sont bien schématisés dans l’illustration ci-dessous.

    En résumé, dans un premier temps, votre manière de penser génère en vous votre mode de représentation de la réalité, ce que vous vivez comme réel. Puis, dans un second temps, votre manière de penser génère votre futur.

    Ce phénomène d’influence peut se manifester dans deux directions :

    • Pensées positives  » Placebo     » Guérison
    • Pensées négatives  » Nocebo     » Poison
    La manière dont vous avez vécu le passé a créé votre présent
    et la manière dont vous vivez le présent crée votre futur.

    LA PENSÉE INFLUENCE LA SANTÉ

    Vous avez compris, à la lecture de ce qui précède, l’importance capitale de la pensée et de l’influence sur notre réalité.

    Si la pensée est si puissante, pensez-vous qu’elle puisse avoir une influence sur votre état de santé ?

    Bien évidemment ! Votre manière de penser influence directement votre état de santé.

    Les dernières découvertes scientifiques en matière de santé et plus particulièrement l’épigénétique, ont démontré que ce ne sont pas les gênes qui sont la cause d’un caractère, d’un comportement ou d’un état et que nos gênes sont influencés par notre environnement (intérieur et extérieur) et contrôlés par notre état d’esprit et notre manière de penser (inconsciemment ou non).

    Un environnement malsain et des pensées malsaines créent un déséquilibre intérieur, qui va générer un corps malade. A l’inverse, des pensées positives et un environnement sain et harmonieux matérialisent un corps en bonne santé.

    Prenez le cas d’une situation où vous ne parvenez pas à donner une solution cohérente dans l’instant, cela génère un stress en vous. Vous allez commencer à avoir des pensées négatives, ce qui va faire augmenter l’intensité du stress en vous. Lorsque vous atteindrez votre seuil de tolérance, un mécanisme psycho-physiologique de survie se met en place et génère une pathologie, spécifique à la nature du stress vécu.

    La conscience de la manière dont vous avez vécu la situation, la correction de celle-ci et la transformation des contentieux psycho-émotionnels à l’origine de ce mode de perception, vous permettront alors de stimuler en vous vos processus de guérison.

    Donc, si vous souhaitez vivre heureux, en bonne santé et avoir une vie harmonieuse, la première chose à faire est de devenir maître de vos pensées.

    LES PIÈGES DE LA PENSÉE

    Nous avons tous tendance à nous laisser piéger par certaines de nos pensées, mises en place par nos peurs et notre égo.

    Voici quelques-un de ces pièges :

    1. Tenter de ne pas penser

    Nous ne pouvons pas ne pas penser, alors n’essayez pas.

    1. Penser que l’action de penser est conscient

    C’est faux, 95% des pensées sont inconscientes.

    De plus, 70% des pensées que nous avons sont négatives et répétitives.

    En avoir, conscience, permet de les corriger.

    1. S’illusionner

    Faites attention au projections mentales, aux conclusions hâtives et au déni. Nous y sommes tous sujet et c’est automatique.

    Encore une fois, avoir conscience de nos pensées permet de pouvoir corriger ce qui doit l’être.

    1. Tenter de se convaincre

    Lorsque quelque chose ne va pas, ne cherchez pas à vous convaincre que tout va bien, ça ne fonctionne pas. Votre cerveau et votre corps ne sont pas dupes.

    Soyez honnêtes avec vous-même et soyez à l’écoute de votre corps et de votre émotionnel.

    1. Rester dans la tête

    Tout mentaliser et se couper des sensations et des émotions est le meilleur moyen pour être malade. Si vous êtes dans le contrôle mental, vous le faites instinctivement pensant que vous pouvez ainsi tout contrôler. C’est un leurre, en réalité vous ne contrôlez absolument rien. Ce sont vos peurs et votre égo qui contrôlent vos pensées et vous manipulent pour que vous restiez sous leur emprise.

    1. Faire comme si et y rester

    Lors de difficultés, faire « comme si… » peut s’avérer utile, au début, le temps que vous éleviez vos compétences pour faire ce que vous avez à faire. Le piège serait de ne pas évoluer et de continuer à faire « comme si… » sur la durée. En tentant de vous duper vous-même vous vous faites du mal et vous empêchez de retrouver l’équilibre et d’évoluer.

    1. Fuir dans l’imaginaire

    Lorsque la réalité est trop difficile, fuir dans l’imaginaire, que ce soit pour une situation en particulier ou en « vivant » carrément dans un monde virtuel est un excellent moyen pour ne jamais rien régler.

    Nous existons et vivons ici sur Terre, au travers des diverses manifestations qui composent notre vie, dans la réalité incarnée. Tout se passe au travers de notre incarnation, c’est par elle que nous vivons les belles choses, ainsi que les mauvaises. C’est le seul endroit où vous pouvez agir concrètement et guérir.

    Comme le répétait souvent un de mes professeurs, « la guérison se fait par l’apposition d’actes concrets, faits dans la réalité et dont le résultat est vérifiable ».

    CONCLUSION

    En conclusion, la manière dont vous pensez donne la manière dont vous vivez.

    La manière dont vous pensez influence directement votre réalité, votre santé et votre vie.

    En étant maître de vos pensées, vous devenez maître de votre vie.

    Les journées GAOL Workshop

     

    Douleurs et problèmes ostéo-articulaires

    Déprime, fatigue et manque d’énergie

    En travaillant la Gestion Mentale, le mental n’est plus un dispositif de contrôle au service des peurs et qui vous asservit, mais devient un outil de guérison, de bien-être et de réalisation.

    La Gestion Mentale est un des nombreux outils que j’utilise lors des séances de Thérapie de Conscience, pour vous aider à guérir ou à vous libérer de situations difficiles et schémas récurrents.

    La Gestion Mentale est également un des six secteurs étudiés en Global Mentalism. Elle peut s’avérer particulièrement intéressante à connaître et surtout à utiliser dans votre quotidien, tant pour améliorer votre santé, vos relations, vos performances que votre qualité de vie.

    Vous allez probablement aussi aimer…

    L’Énergie et la Vie

    L’Énergie et la Vie

    Tout est Énergie, que ce soit le monde matériel ou le monde de l’Esprit.

    C’est l’équilibre dans les Énergies qui permet à la Vie de se manifester et son maintien permet le bien-être et une bonne santé.

    Or, nous sommes tous amenés, à un moment ou à un autre, à perdre cet équilibre vital, stimulés par des pressions sociales, professionnelles, affectives, etc.

    La maladie, les blessures, les troubles du comportement ou tout autre problème qui peuvent se manifester, sont autant de manières que notre cerveau et notre corps ont trouvées pour tenter de nous maintenir dans l’équilibre.

    Par analogie, une pathologie (processus psycho-physiologique) est à l’homéostasie (capacité d’un système à conserver son milieu intérieur en équilibre) ce que les mouvements exécutés pour tenter de rester debout après avoir trébuché sont au corps, une action pour tenter de retrouver l’équilibre. Parfois nous nous rattrapons et restons debout, parfois nous tombons. Dans ce second cas, le plus important est de se relever.

    Connaître le fonctionnement de l’Énergie, et savoir comment retrouver et maintenir l’équilibre en vous, peuvent vous permettre de retrouver et maintenir une bonne santé physique, mentale et émotionnelle, et vous épanouir en vivant la Vie qui est la vôtre.

    La plupart du temps, les gens pensent que le travail avec l’Énergie se limite à une action de guérison par apposition des mains, de magnétisme ou de travail sur les chakras ou les corps subtils. Or, la gestion mentale, la transe, le symbolisme, la conscience de notre corps et de ses mouvement, etc., sont autant de manières d’agir avec et sur l’Énergie.

     

    LES 4 ÉNERGIES FONDAMENTALES

    De l’Énergie Universelle sont issues moult énergies différentes, elles-mêmes subdivisées en d’autres énergies.

    Lors des formations que j’anime, je vous propose de découvrir et de travailler les 4 Énergies fondamentales (et leurs subdivisions), à savoir :

    1. L’Énergie Corporelle
    2. L’Énergie Émotionnelle
    3. L’Énergie Mentale (intellectuelle)
    4. L’Énergie Spirituelle

    Dans les cours et formations que je vous propose (cf. ci-dessous), l’Essence à laquelle vous aurez accès est la même, seuls les chemins et la manière de les travailler diffèrent.

    En suivant la formation en Global Mentalism, vous entrerez dans l’étude de ces 4 Énergies fondamentales par la Voie du Mental, la connaissance des mécanismes de communication verbale et non verbale, le développement de vos facultés psychiques, la gestion mentale, le comportementalisme, le symbolisme et les états modifiés de conscience.
    En suivant la formation en Global Energetic Healing, vous entrerez dans l’étude de ces 4 Énergies fondamentales par la Voie du Cœur, la magie de l’intention, le travail sur plusieurs plans de conscience, l’écoute émotionnelle et le développement spirituel.

    En suivant les cours de Global Martial Art (arts martiaux, self-défense et Qi Gong), vous entrerez dans l’étude de ces 4 Énergies fondamentales par la Voie du Corps, l’écoute du corps et le développement de l’intelligence corporelle, la libération du Corps et du Mental de l’emprise des peurs, l’ancrage et la connexion à la Terre et au Ciel et l’application des différentes énergies dans des actions concrètes.

    Vous allez probablement aussi aimer…

    THÉRAPIES ÉNERGÉTIQUES ET SOCIÉTÉ

    THÉRAPIES ÉNERGÉTIQUES ET SOCIÉTÉ

    THÉRAPIES ÉNERGÉTIQUES ET SOCIÉTÉ

    On me pose régulièrement des questions concernant l’énergie ; Qu’est-ce que c’est ? Comment est-ce que cela fonctionne ? Comment est-ce que je travaille avec ?

    J’ai donc décidé de prendre ma plume et vous apporter quelques réponses.

    Connu depuis la nuit des temps, par toutes les cultures, le travail énergétique a été pratiqué par les sciences ancestrales et les arts de combat, mais également dans la spiritualité, ainsi que pour retrouver et maintenir l’équilibre et la santé.

    Chakras 5Il a toujours subsisté de par le monde des guérisseurs et des médiums, reconnus par certains et décriés par d’autres. Depuis une trentaine d’années, un engouement s’est instauré de manière exponentielle pour les pratiques et thérapies énergétiques et spirituelles. Ces dernières années ce phénomène s’est grandement amplifié et a amené une évolution vers un regard démystifié de ces pratiques saines et naturelles, aux résultats parfois très surprenants pour les néophytes.

    Aujourd’hui nous comptons des centaines de méthodes dites « énergétiques », dont l’Acupuncture, la Médecine Traditionnelle Chinoise, le Qi Gong, le Reiki, l’Ayurveda, le Magnétisme, etc…

    Pour preuve que les thérapies énergétiques obtiennent d’excellent résultats, des industriels ont mis sur le marché plusieurs machines travaillant sur les énergies, utilisées par exemple par la Biorésonance, la Chromopuncture, l’Electrothérapie, la Magnétothérapie, ect…

    Dans le milieu hospitalier, les infirmières et infirmiers possèdent depuis des décennies des listes de guérisseurs et coupeurs de feu, à qui ils font appel en cas de nécessité. Ces listes étaient gardées secrètes et ils devaient faire appel à ces personnes de manière particulièrement discrète. Mais, à l’heure actuelle, de plus en plus de médecins et responsables acceptent, voire suggèrent l’utilisation d’une telle liste.

    Aux Etat-Unis, il est fréquent qu’un Énergéticien se trouve aux côtés de médecins et du personnel infirmier, lors d’opérations en milieu hospitalier. En Suisse, dans certains hôpitaux, des magnétiseurs ou des praticiens de Reiki prodiguent des soins énergétiques aux personnes hospitalisées. Cette pratique n’est à mon avis pas encore suffisamment répandue, mais c’est un début.

    Aujourd’hui, les biens faits et l’efficacité des thérapies énergétiques n’est plus à prouver. En plus du taux de réussite très élevé, il est à noter qu’il n’y a aucune contre-indication à suivre ce type de thérapie et aucun effet secondaire n’est engendré.

    Bien que nous sommes loin de comprendre comment tout cela fonctionne réellement, nous sommes obligés de constater les effets bénéfiques, tant physiques que psychologiques, de ce genre de traitements.

    A bientôt, pour un prochain article.

    Martial

    Vous allez probablement aussi aimer…

    Les douleurs et leurs traitements

    Les douleurs et leurs traitements

    LA DOULEUR, PREMIER MOTIF DE CONSULTATION MÉDICALE

    Savez-vous ce qui motive les deux tiers des motifs de consultations médicales ? La douleur.

    Elle est de plus en plus présente, sous des formes multiples et, souvent, elle reste un mystère pour la médecine officielle.

    De plus, une douleur n’est pas forcément liée à une lésion, ce qui rend son étude, par le milieu médical, plus complexe.

    De nombreuses recherches sont effectuées dans la monde pour comprendre plus précisément les mécanismes de la douleur, ceci afin d’élaborer de nouveaux traitements.

    Actuellement, beaucoup de gens souffrent. La douleur, quels que soient son type et sa nature, peut très rapidement devenir invalidante.

    De nombreux patients sont venus me consulter, car la médecine officielle ne parvenait plus à les aider. Dans certains cas, même les injections de morphines qu’ils recevaient très régulièrement, ne leur faisaient presque plus, voire plus d’effet du tout.

    Comme vous pourrez le constatez, il existe des solutions pour soulager ou faire disparaître la douleur.

    Mais tout d’abord, tentons de comprendre à quoi elle peut bien servir.

     

    LA DOULEUR, A-T-ELLE UNE RAISON D’ÊTRE ?

    Derriere chaque douleur il y a une souffranceJe pense sincèrement que, dans la Nature, rien n’existe sans avoir une cause et un sens.

    Que la douleur soit aigüe ou chronique, elle a une fonction.

    Alors, me direz-vous, à quoi ça sert d’avoir mal ?

    Pour faire simple, nous pouvons dire que la douleur sert de signal d’alarme qui permet à l’organisme de réagir, se protéger, se défendre face à un stimulus mécanique, chimique, thermique ou psycho-émotionnel.

    Par exemple, lors d’une fracture, la douleur diminue la mobilité de la personne blessée, l’empêche de faire certains mouvements qui risqueraient d’aggraver sa lésion et l’oblige à rester tranquille.

    Au-delà de son utilité physique en vue d’une prompte réparation, exempte de complication inutile, la douleur révèle également des informations importantes sur sa cause réelle. En effet, elle nous indique la manière dont la personne à mal vécu une situation, ainsi que ses ressentis, ce qu’elle n’a pas réussi à gérer au niveau psycho-émotionnel.

    Enfin, il arrive parfois qu’une personne qui souffre retire un bénéfice secondaire de sa douleur. Dans ce cas, le fait d’avoir mal, la protège d’une situation encore plus douloureuse pour elle. Que ce soit pour obtenir de la considération, pour exister aux yeux de quelqu’un, pour éviter un rapport sexuel, pour ne plus se sentir rejeté ou pour ne pas être abandonné, pour ne plus exécuter certaines tâches… (les cas possibles sont illimités), dans tous ces cas, la douleur est moins énergivore et plus supportable que la souffrance qu’elle remplace ou qu’elle évite.

    Vous comprenez donc que la douleur, bien qu’elle soit fort désagréable, voir invalidante parfois, a malgré tout une utilité.

    En l’acceptant, en l’écoutant, en la comprenant, il est possible de faire en sorte qu’elle n’ait plus lieu d’être.

     

    TRAITEMENT DE LA DOULEUR

    La douleur est subjective, car directement liée à la perception du patient, à son ressenti. Elle est variable d’un individu à l’autre et est fluctuante pour une même personne. De ce fait, il est difficile de la qualifier et de la quantifier.

    Nous pouvons différencier la douleur en deux types bien distincts :

    1. La douleur aigüe
    2. La douleur chronique

    Dans le premier cas, la douleur sera perçue comme conséquence d’une lésion et disparaît une fois la cause traitée et les lésions cicatrisées. Il est possible d’atténuer la douleur, pendant la période de « réparation ». Il est également vivement conseillé de traiter la cause de la lésion (dont la douleur en est une des conséquences), afin qu’il n’y ait pas de reproduction ultérieure.

    Une douleur aigüe peut durer jusqu’à 3 mois. Au-delà, la douleur est définie comme chronique.

    Cette dernière, quant à elle, n’est plus un signal d’alarme accompagnant une lésion, mais est considérée comme une pathologie à part entière. Il s’agit donc de traiter la cause de la douleur, le choc psycho-émotionnel non géré. Dans ce cas, à nouveau, la prise en charge globale du patient est indispensable.

    Stop Douleurs

     

    FACE À LA DOULEUR, QUE FAIRE ?

    La douleur peut s’avérer insupportable, surtout lorsqu’elle est chronique et de forte intensité.

    Comme je l’ai mentionné précédemment, il y a deux orientations possibles :

    1. Action thérapeutique sur la pathologie, ayant comme but la guérison
      • Élimination de la douleur
      • Activation des ressources personnelles
      • Travail sur la cause réelle, conscience et réorientation de la pensée et de l’action
      • Équilibrage énergétique
      • Activation et accélération des processus de guérison
    1. Action analgésique ou anesthésique, ne plus souffrir en étant l’objectif
      • Élimination de la sensation de douleur

    Dans le premier cas, que ce soit pour une simple inflammation, des lésions de gravité importante ou des douleurs chroniques, il s’agit donc de traiter la cause de la pathologie. Le but peut être atteint en quelques séances.

    Dans le second cas, c’est un peu comme mettre un sparadrap sur une plaie avec une grosse écharde. Le sparadrap évite que la plaie se salisse et de mettre du sang partout. Mais, au bout d’un moment, les corps va vouloir évacuer le corps étrangers et ce sera l’infection.

    Ne plus ressentir la douleur peut procurer un grand soulagement, surtout lors de douleurs chroniques. Mais, en fonction de la problématique, il peut s’avérer nécessaire de procéder, par la suite, au traitement de la cause.

     

    Lors de séances de soins énergétiques je peux vous aider à être soulagé très rapidement de vos douleurs et, dans la plupart des cas, cet état est durable.

    Le travail de conscience pour permet d’en comprendre la cause et d’y donner du sens. Vous pourrez ainsi modifier une situation restée en contentieux, en transformer votre perception et vous positionner dans votre vie, avec une nouvelle manière d’être et d’agir face à ce type de situation.

     

    Vous allez probablement aussi aimer…