Cela vous est sûrement déjà arrivé d’avoir été bloqué par la peur ou de vous être senti anxieux, sans raison apparente.

Vous êtes peut-être de nature inquiète.

Ou alors vous avez des crises d’angoisse ou souffrez de phobies.

Dans tous les cas, les sensations sont désagréables, la peur peut être handicapante (comme dans les cas de phobies) et les conséquences peuvent être désastreuses.

La première chose à faire lorsque vous êtes touché par la peur, quelle qu’en soit sa forme, c’est de l’accueillir et de l’écouter.

Je vous propose d’explorer quelques pistes qui vous permettront de mieux comprendre ce qui se passe en vous à ce moment-là et de pouvoir commencer à gérer vos peurs sans que cela ne vous pourrisse la vie.

 

Qu’est-ce que la peur 

Définition : Littéralement, le mot peur signifie « être frappé ». Sentiment de crainte, de frayeur en présence ou à la pensée d’un danger, réel ou supposé, d’une menace.

La peur est le nom général de l’émotion qui accompagne la prise de conscience d’un danger, avec diverses nuances d’intensité selon le contexte.

La peur est un signal d’alarme, elle informe l’individu qu’il se trouve dans une situation de danger et qu’il est temps de prendre des mesures appropriées pour assurer sa sécurité et sa survie.

 

Différencier les peurs

Dans la plupart des approches, les thérapeutes différencient les peurs utiles de celles qui sont toxiques.

Pour ma part, je pars du principe que tout ce qui nous arrive, tout ce que nous vivons est utile.

Toutefois une distinction est de mise, celle qui permet d’orienter votre action pour solutionner le problème. La distinction à faire lorsque la peur arrive est : Êtes-vous face à un danger réel ou non.

Lorsque vous êtes face à un danger réel et que vous êtes en état d’équilibre intérieur, votre organisme va réagir naturellement en déployant tous les potentiels de survie. Vous serez plus fort, plus résistant, plus endurant, insensibilisé à la douleur et vos sens seront décuplés. La peur fera de vous un « surhomme » pour préserver votre survie et celle de l’espèce.

S’il n’y a pas de danger réel et que vous ressentez de la peur, c’est que vous êtes face à une représentation erronée de la réalité. Votre réaction est excessive, elle n’est ni congruente, ni proportionnelle à la réalité objective de la situation. Cela peut venir d’une souffrance ancienne ou transgénérationnelle qui n’a pas été gérée et qui reste en contentieux.

Il est clair que rester dans ce type de peur est toxique. Mais la toxicité vient du fait que le mental n’est pas orienté dans la bonne direction. Vous ne prenez pas connaissance du message transmis par la peur et, de ce fait, vous n’agissez pas dans la bonne direction pour solutionner le problème.

 

Les mécanismes psycho-neurologiques

Qu’est-ce qui rend la peur si perturbante, lorsqu’il ne s’agit pas d’un danger réel ?

Que se passe-t-il en nous pour que cette « peur parasite » ait un si grand pouvoir sur nous ?

De manière automatique et inconsciente, le cerveau associe les peurs psychologiques aux trois peurs archaïques. Celles-ci sont essentielles à la survie, face à des dangers où le risque de mort est bel et bien réel.

  • La peur de la prédation
  • La peur de manquer d’eau et de nourriture
  • La peur en rapport avec le territoire

Je vous invite à lire l’article « Les mécanismes psycho-neurologiques de la peur » pour avoir plus de détails sur ce sujet.

Les mauvais réflexes à éviter

 

Face à la peur, nous allons systématiquement réagir de manière automatique et faire exactement le contraire de ce que nous devrions faire pour nous libérer. Ces réactions nous maintiennent sous l’emprise des peurs conflictuelles et nous amène à reproduire des schémas difficiles.

Dans ce cas, vous considérez la peur comme une ennemie et, en fonction de votre type de personnalité, vos réactions face à la peur peuvent être : 

La lutte : Vous cherchez tous les moyens pour combattre la peur et la détruire.

La fuite : Vous faites tout pour éviter de vous retrouver dans des situations qui risquent de déclencher la peur en vous. 

Le déni : Vous faites comme si vous n’aviez pas peur, vous vous dites que ce n’est rien et, parfois, vous êtes capable de vous illusionner sur le fait que tout va bien. 

Dans ces trois cas, vous ne réglez absolument rien, au contraire, vous permettez à vos peurs toxiques d’amplifier leurs effets néfastes sur vous et votre santé.

 

Vous libérer de l’emprise des peurs 

Dans l’approche globale, je focalise mon attention sur la conscience, l’harmonie et l’équilibre sur les quatre familles d’énergies, à savoir les énergies physiques, émotionnelles, psychiques et spirituelles.

Pour harmoniser et rééquilibrer les énergies, il est possible de passer par trois voies :

  1. Le travail corporel
  2. Le travail de conscience
  3. Le travail énergétique

La peur entraîne un déséquilibre et chacune de ces trois voies permettent de retrouver l’équilibre dans chacune des familles d’énergies, ainsi qu’entre elles. 

1. Le travail corporel 

La peur et les informations qu’elle contient se figent dans notre corps, plus exactement dans les fascias. 

Par un travail corporel de libération des tensions vous pouvez évacuer les charges émotionnelles de la peur et vous libérez des entraves qui vous empêchent de bien vivre et de vous réaliser. 

2. Le travail de conscience 

Le contrôle mental est une réaction automatique mise en place par les peurs. Vous avez l’impression que vous contrôlez aussi bien votre vie que l’extérieur. Mais en réalité, vous ne contrôlez rien, ce sont vous peurs qui vous contrôlent, elles vous manipulent et vous font croire que vous contrôlez. En restant ainsi, vous vous enfoncez de plus en plus dans la tourmente.

Le travail de conscience permet l’identification de l’origine des peurs et d’orienter le mental vers les actions de solutionnement. La méditation est également d’une grande aide à la guérison et à la gestion des peurs. Là encore, vous vous libérez de ce qui vous emprisonne et vous empêche de vivre sereinement et dans le bonheur. 

3. Le travail énergétique 

L’inquiétude et la peur perturbent la circulation des énergies dans le corps et autour de celui-ci.

Trop d’inquiétude et de pensées ressassées peuvent affaiblir la rate et l’estomac, ainsi que le champ d’énergie qui protège votre corps. Au bout d’un moment, cela peut occasionner des troubles de la mémoire, un manque de bon sens et de logique, ainsi que des comportements obsessionnels. 

La présence excessive de la peur affecte les reins et plonge dans le cercle vicieux de la peur chronique. Elle peut aussi affecter le foie, provoquer des spasmes musculaires, des tremblements et la difficulté à prendre des décisions. D’autres manifestations peuvent survenir, comme entendre des sifflements, être étourdi, avoir des suées nocturnes, une faiblesse des lombaires et des genoux, le souffle court, les membres froids, souffrir d’impuissance et faire de l’œdème. 

Le travail énergétique permet de dissoudre les stagnations, d’évacuer les énergies toxiques, de stimuler l’organisme avec de bonnes énergies et de ramener l’équilibre global dans et autour du corps. Vous pouvez là aussi vous libérer de l’emprise des peurs et vous permettre de vivre une vie harmonieuse et épanouissante.

 

Bien gérer la peur 

Comme vous l’avez compris, la lutte, la fuite ou le déni ne sont pas des stratégies viables pour vivre une vie agréable et heureuse. En agissant ainsi vous ne faites qu’amplifier la puissance et le pouvoir des peurs sur vous. 

La première chose à faire face à la peur c’est l’accueillir. 

Voici 3 points qui vous aiderons pour commencer à gérer la peur :

1. Accueil 
Accueillir la peur c’est accueillir la réalité que vous vivez dans l’instant. 

2. Écoute 
Écoutez la peur, détendez-vous et écoutez vos sensations. Vous obtiendrez ainsi des clés pour pouvoir agir avec cohérence. 

3. Action
Investissez dans le courage et agissez en conscience, malgré la peur. Faites ce qui est juste et libérez-vous

 

Apprenez à gérer naturellement vos peurs 

Pour aller plus loin et maîtriser l’art de gérer vos peurs, je vous propose de participer à l’atelier « LIBÉREZ-VOUS DE VOS PEURS, anxiété, TOC et phobies ».

Durant cet atelier d’une journée vous pourrez :

  • Apprendre les 6 étapes qui vous permettront de gérer simplement vos peurs
  • Évacuer d’anciennes peurs (vécues ou transgénérationnelles)
  • Retrouver le calme et la paix intérieurs

Je vous souhaite :
La clairvoyance pour percevoir ce dont vous avez besoin.
Le discernement pour différencier là où vous avez du pouvoir et où vous n’en avez pas.
Le courage de prendre des décisions et poser des actes cohérents, justes et équilibrés.
Ainsi que la détermination pour aller au bout de vos choix.

Martial GROSFORT

Thérapeute, coach et formateur

 

Atelier LIBÉREZ-VOUS DE VOS PEURS

Ateliers intensifs d’une journée pour traiter vos peurs et angoisses.

Cliquez sur l’image ou sur le lien ci-dessous pour obtenir toutes les informations sur cet atelier.

Vous allez probablement aussi aimer…

Se libérer des allergies

Se libérer des allergies

Vous souffrez d'allergies ou intolérances diverses. Vous souhaitez vous libérer des contraintes dues à ces allergies. Lisez cet article.
Share This